Site du Site EPS du vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie
Rubrique: Accueil > Formation > Documents stage de formation nouveaux programme EPS Lycée et LP

Documents du stage de formation nouveaux programmes EPS

QUOI DE NEUF ?
• Les équipes vont devoir concevoir un parcours de formation pour les élèves : quels objectifs, quelles compétences, quelles formes de pratique, quelles étapes sur les trois années, en relation avec les AFL de chacun des champs d’apprentissage ?
• 5 objectifs : 1er objectif général : motricité + les 4 autres qui découlent AUSSI de la motricité et de l’engagement = ne pas perdre de vue notre priorité ! Viser les CMS à travers l’engagement et la motricité.
• Les priorités varient aussi en fonction du public.
• Savoir s’entraîner n’est plus limité au CA5 !

4 enjeux de ces nouveaux programmes :
• EPS ouverte sur le parcours post-lycée : éducation au choix, travail collaboratif, habitudes de pratique, culture sportive contemporaine
• Recentrer l’EPS sur l’enseignement et moins sur la certification
• Accroître la liberté pédagogique des équipes = proposer, au sein de chaque EPLE, une EPS + en phase avec son public.
• Maintenir un cadre national : en commun = 1 finalité, 5 objectifs, 5 CA, des AFL, des contraintes de programmation (CP3 et CP5).

• Chaque CA confronte l’élève à une classe de problème à résoudre et à des pratiques physiques scolaires typiques de ce problème (les APS d’un CA partagent la même intention principale)
• = ce qui suppose des apprentissages moteurs et non moteurs spécifiques pour résoudre ces problèmes.

• Tous les AFL doivent être travaillés lors du cursus lycée pour assurer une formation la plus complète possible de l’élève.
• Trois AFL ont été définis pour chacun des champs d’apprentissage. Leur combinaison permet de couvrir les dimensions motrices, sociales et
méthodologiques de l’activité des élèves.
• Id collège, il est possible de s’appuyer sur des APSA différentes pour travailler les différents AFL d’un champ d’apprentissage.
Choisir des APSA qui garantissent une certaine culture commune sur le territoire : entre l’accès à un patrimoine historiquement stabilisé et l’ouverture à une pépinière de nouvelles pratiques.
• Les choix sont justifiés par le parcours de formation, les contraintes des programmes et les équipements disponibles.
• Il s’agit aussi de réaliser des compromis pour répondre aux appétences des élèves tout en essayant de les ouvrir à des pratiques qu’ils ne connaissent pas ou
vers lesquelles ils n’iraient pas spontanément. C’est dans cette optique qu’a été imposé en classe de seconde l’engagement des élèves dans un processus de
création artistique.

Mise à jour : 26 mars 2020