Risque requin CAN cote blanche

Centre d’Activités Nautiques de la Cote Blanche (Nouméa)

28 avril 2021 : nouvelles mesures de sécurité du Centre d’Activités Nautiques (CAN) de la cote Blanche : nouvelles mesures de sécurité du CAN
Présentation activité des requins janvier 2021 avec les 3 personnes "référentes requins" de la Province Sud, du gouvernement et de la mairie de Nouméa : document de la Province Sud

Le CAN a communiqué les procédures de sécurité pour la base nautique du CAN de la Cote Blanche :

tous les matins, une surveillance en bateau est réalisée par les éducateurs autour du CAN ;
  1. en fonction de la météo (pluie, turbidité de l’eau, signalement récent..) nous adaptons nos activités : restriction de la zone d’évolution, diminution du nombre de supports, surveillance nautique doublée ou annulation de l’activité si besoin ;
  2. la protection du lagon tourne régulièrement depuis 1 mois et demi, en partenariat avec la police municipale pour observer et prévenir du risque requin (dont la répression des plaisanciers en infraction : vidage des poissons ou pêche en réserve..etc.) ;
  3. la police municipale réalise des vols ponctuels en drone de prévention requin au CAN ;

En cas de signalement (un requin observé et signalé par autrui) dans les alentours de la baie, nous évacuons le plan d’eau pendant deux heures, en attendant une vérification de contrôle par la police (drone) les pompiers ou de la DSCGR (en bateau) ;
Une communication VHF et téléphonique est permanente entre tous les éducateurs du CAN et du CIV (centre international de voile(CCN/ACPV/SRC)) ;
Chaque mercredi après-midi, un éducateur, avec un moyen nautique est responsable de la sécurité générale des enfants en plus des éducateurs qui encadrent les groupes ;

Un arrêté du 5 octobre 2020 référence n°2020/2712 (avec affichage) interdit toute forme de pêche, de nourrissage ou de rejet de déchet organique dans la baie des pétroles (CIV) ;
Des panneaux communs PS / VdN rappelant nos réglementations respectives, les sanctions qui en découlent et les principes de vigilance vis-à-vis du risque requin ont été posés sur des endroits stratégiques (mises à l’eau, digues, farés et tables sur les îlots) ;

Le plan d’organisation de surveillance et des secours du CAN a été modifié récemment pour pallier à cette problématique. (l’infirmerie est désormais adaptée à ce type d’accident (Oxygène/DAE/Plan dur/pansement compressif..)) ;
Chaque éducateur sportif est diplômé d’état et formé au premier secours en équipe (PSE1 recyclé tous les ans) avec sur lui une VHF et Pharmacie ;

21 « gros » requins ont été balisées par la province Sud, avec 44 balises hydrophones de positionnée sur Nouméa, dont 8 depositionnées dans la baie de Sainte marie (sur 339 065 passages seulement 4% des passages dans la baie, majoritairement la nuit ou en début de soirée)

Mise à jour : 28 avril 2021

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères