Test d’aptitude au sauvetage

TEST DE SAUVETAGE AQUATIQUE, prochain test 21 avril 2021

la prochaine session de test de sauvetage aquatique répondant à la qualification requise pour enseigner l’Education Physique et Sportive se déroulera à Nouméa le 21 avril 2021 à 11h30 à la piscine de la Rivière salée . Contacter l’inspection pédagogique EPS pour vous inscrire par email : inspection.eps@ac-noumea.nc
Cette épreuve nécessite un entraînement spécifique. Les candidats devront s’acquitter de la somme de 450 CFP pour l’accès au bassin. Se munir d’une pièce d’identité et d’un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la natation datant de moins d’un an.

Les textes de référence :

  1. Arrêté du 12 février 2019 fixant les titres, diplômes, attestations ou qualifications équivalentes admis pour justifier des qualifications en sauvetage aquatique et en secourisme requises des personnels relevant du ministre chargé de l’éducation nationale et assurant l’enseignement de l’éducation physique et sportive dans le second degré
  2. Circulaire du 1er juillet 2019 : Modalités d’organisation du test d’aptitude de sauvetage aquatique
    Elle se déroule dans une piscine d’au moins 25 mètres selon les modalités suivantes

Une session unique sera organisée par académie au cours du premier trimestre de l’année civile à destination des candidats qui n’auraient pas validé cette qualification au sauvetage aquatique dans le cadre de la préparation de leur licence Staps. Il ne sera pas organisé de session de rattrapage pour les candidats qui seraient absents lors du test de qualification ou qui ne parviendraient pas à obtenir leur qualification à cette occasion.

Descriptif de l’épreuve
Parcours de 100 mètres à réaliser en continuité, sans reprise d’appui au bord du bassin, dans un temps inférieur à 3 minutes et 45 secondes :
- à partir du bord de la piscine, entrer dans l’eau par un plongeon ;
- se déplacer sur une distance de 25 mètres en nage libre en surface ;
- puis se déplacer sur une distance de 25 mètres comprenant 7,50 mètres en immersion complète sur un trajet défini depuis le repère des 5 mètres (drapeaux) jusqu’à 12,50 mètres (matérialisé au fond du bassin) ;
- puis se déplacer sur une distance de 25 mètres comprenant 7,50 mètres en immersion complète sur un trajet défini depuis le milieu du bassin (12,50 mètres) jusqu’au repère des 5 mètres (drapeaux) ;
- puis se déplacer et s’immerger pour rechercher un mannequin qui repose à 2,50 mètres du bord sur le T matérialisé au fond du bassin ;
- puis remonter le mannequin en surface et le remorquer sur la totalité du 25 mètres, dos du mannequin orienté en direction du buste du sauveteur.
Le mannequin doit être de modèle réglementaire taille adulte, doit être immergé entre 1,80 mètre et 3 mètres de profondeur. Sa position d’attente au fond de l’eau est indifférente.
Lors du remorquage, le mannequin doit avoir en permanence les voies aériennes dégagées, pour cela la face (visage du mannequin) doit se trouver au-dessus du niveau de l’eau.
À chaque virage, le candidat doit toucher la paroi verticale du bassin ou un repère matérialisé ; il est interdit de s’accrocher.
L’épreuve est accomplie sans reprise d’appuis ni au fond ni au bord du bassin sur la totalité du parcours. Cependant, il est autorisé de prendre appui au fond, lors de la saisie et de la remontée du mannequin.
L’épreuve doit être réalisée en maillot de bain. Le port d’une combinaison, lunettes de piscine, masque, pince-nez ou tout autre matériel n’est pas autorisé.

Le test n’est pas validé si :
- le candidat n’effectue pas un départ plongé ;
- le candidat reprend appui au sol ou sur la ligne durant la partie nagée ou s’il s’accroche au mur durant le virage (il ne peut toucher que la paroi verticale du bassin) ;
- le candidat touche le sol durant le trajet en apnée ;
- le candidat émerge avant les deux 7,50 mètres en apnée ;
- le mannequin est transporté momentanément ou en continu voies aériennes orientées vers le fond (mannequin à l’envers) ;
- le dos du mannequin n’est pas orienté en direction du buste du sauveteur ;
- les voies aériennes du mannequin passent momentanément sous la surface de l’eau. Des éclaboussures ou des vagues générées par le déplacement ne sont éliminatoires que si les voies aériennes sont sous la surface de l’eau ;
- le candidat ne touche pas le mur à l’arrivée ou s’il perd le contrôle du mannequin à l’approche du mur (lâche le mannequin et touche le mur simultanément par exemple).

Arrêté 12 février 2019
Circulaire 1 juillet 2019

Mise à jour : 26 avril 2021

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères